logo menu

Favoriser la pratique de la marche et du vélo dans le contexte de pandémie COVID-19

Favoriser la pratique de la marche et du vélo dans le contexte de pandémie COVID-19

vendredi, 12 février 2021. Ici on déplace de l'air Dans la catégorie : À la une, Conseils

C’est un fait reconnu depuis longtemps : l’activité physique a des bienfaits sur la santé mentale et physique, pour toutes les tranches d’âge de la population! Pendant la pandémie, c’est d’autant plus important de continuer à faire de l’activité physique, bien que certains aspects de notre vie soient perturbés et malgré une motivation moins présente.

La marche et le vélo sont des activités à favoriser puisqu’elles sont à la fois une activité de loisir et un mode de déplacement. De plus, ils permettent d’atteindre les recommandations en matière de mode de vie physiquement actif, tout en respectant les recommandations de distanciation physique.

 

Des règles à suivre

La santé publique recommande la pratique de la marche ou du vélo en raison de ses bienfaits sur la santé. Cependant, les déplacements doivent être faits dans le respect des mesures de distanciation physique, afin de diminuer le risque de contagion. Pendant le premier confinement, les déplacements en transport collectif et le nombre de voitures ont diminué, alors qu’on a remarqué une croissance des déplacements à pied et à vélo. Ceci a eu comme conséquence une saturation de certains espaces de déplacements, donnant lieu à des comportements plus ou moins sécuritaires de la part des piétons et des cyclistes. En effet, ils cherchaient à respecter les règles de distanciation physique, pas toujours en cohérence avec le Code de la route. Heureusement, les parcs et les espaces verts des villes ont favorisé la capacité d’adaptation des gens durant la première vague de la pandémie. Ils ont permis de réaliser des activités sociales et de pratiquer des activités physiques et de loisir extérieures. Ainsi, les risques de transmission du COVID-19 étaient moins grands. La marche et le vélo, utilitaire ou de loisir, ont d’ailleurs permis à plusieurs personnes de rester actives pendant la première vague.

 

Les bienfaits de l’activité physique, de la marche et du vélo

L’activité physique à la santé physique est reconnue par tous. Une pratique quotidienne est recommandée pour toutes les tranches d’âge de la population! L’enfant en a besoin pour acquérir les habiletés motrices de base et pour apprendre l’interaction avec les autres. Chez l’adulte, l’activité physique contribue à maintenir un poids santé et à éloigner l'apparition des maladies chroniques.

 

Chez l’aîné, elle aide à préserver la masse musculaire et la densité osseuse et permet de prévenir les chutes. Elle contribue donc à maintenir l’autonomie des personnes et à améliorer leur qualité de vie. L’activité physique permet aussi de rencontrer des gens. Elle représente un facteur de protection reconnue contre la dépression et l’anxiété. Elle aide à développer une image positive de soi et à maintenir l’estime de soi, la confiance et le bien-être. Pour tous ces bienfaits psychologiques comme physiques, il est important de continuer à pratiquer de l’activité physique. Privilégier la marche et le vélo dans les déplacements constitue une excellente stratégie!

 

Une sédentarité à craindre

Pendant le premier confinement, la majorité des Québécois a diminué sa pratique d’activité physique. Il n’y a rien de surprenant au constat que les gens aient passé plus de temps devant leurs écrans (télévision, jeux vidéo et internet), un comportement sédentaire. Il est important de trouver des moyens pour rester actif, d’autant plus que l’hypertension et le diabète de type 2 semblent être des facteurs de risque importants de complications associées à la COVID-19 . Des chercheurs autrichiens recommandent d’ailleurs que l’activité extérieure soit considérée comme un besoin essentiel à la santé de la population. Ils conseillent aux gens d’entreprendre une forme ou une autre d’exercice extérieur.

 

Pratique sécuritaire de la marche et du vélo et distanciation physique

Même si le risque d’être infecté par le virus de la COVID-19 dehors est considéré comme très faible, particulièrement si la distanciation sociale est respectée, il est essentiel de se conformer aux consignes sanitaires en tout temps. Il pourrait être envisagé de porter un couvre-visage lorsque la distance ne peut être respectée et que l’activité physique est de faible intensité.

Par mesure de précaution, il est recommandé de garder la plus grande distance possible entre les marcheurs et les cyclistes et de bien planifier les trajets à parcourir. Il est par ailleurs déconseillé de marcher ou de rouler en groupe.

Il faut aussi éviter de se toucher le visage ou toucher des objets inutilement pendant le déplacement. Pour sortir, privilégiez des moments où l’achalandage est moins important et évitez toujours les rapprochements physiques. Pour dépasser ou croiser une autre personne, il est préférable de garder la distance de deux mètres si les conditions de sécurité le permettent. Dans le cas où ce n’est pas possible, une des deux personnes devrait s’écarter du chemin temporairement pour laisser l’autre passer.

Les activités à plus haute intensité comme la course et le vélo sont susceptibles de favoriser la projection des gouttelettes émises sur une plus grande distance. Il est donc conseillé de garder la plus grande distance possible ou de pratiquer ces sports dans des zones moins achalandées.

Alors que le virus court toujours, continuer de bouger est encore plus important. Les déplacements actifs favorisent l’atteinte des recommandations officielles et protègent contre les problèmes de santé mentale et physique.

 

Note importante

Les recommandations de la Santé publique s’ajustent continuellement à l’état de la fameuse courbe, elle-même mouvante. Il est donc important de valider les mesures à respecter régulièrement pour réaliser une activité physique extérieure en toute sécurité, en visitant le site officiel https://www.quebec.ca/tourisme-et-loisirs/activites-sportives-et-de-plein-air/directives-specifiques-loisir-sport/

Initiative soutenue par

logo centre du qc